Aperçu

Details

98 candidatures en lice pour le Prix Relève

Heinz Nauer

58 chercheuses et 40 chercheurs ont déposé leur candidature pour le Prix Relève 2021. Leurs dossiers représentent un bref aperçu du paysage de la recherche.

Chaque année, l’ASSH met au concours un prix adressé à la relève scientifique des sciences humaines et sociales dans le but de récompenser des articles scientifiques de très haut niveau (en savoir plus sur le Prix Relève). Pour l’édition 2021, 58 chercheuses et 40 chercheurs ont déposé leur candidature. Les candidat·e·s proviennent d’à peu près 20 différentes universités, hautes écoles et autres institutions de la recherche suisses. Comme chaque année, la palette des disciplines représentées est large, et à l’image de l’année passée, la psychologie est la discipline la plus fortement représentée avec un total de 18 candidatures (graphique 1).

Les femmes majoritaires – sauf pour quatre disciplines

Les dossiers de candidatures sont représentatifs du paysage de la recherche en sciences humaines et sociales en Suisse. Environ 60 pour cent des candidatures, un chiffre haut comme jamais, proviennent de femmes. Cela reflète la proportion de femmes actives dans les sciences humaines et sociales, qui s’élève à 68 pour cent pour la population estudiantine et à 53 pour cent en ce qui concerne les postes de collaborateur / collaboratrice scientifique. Pour le Prix Relève 2021, cette proportion s’inverse toutefois dans trois disciplines : il y a plus de candidats que de candidates en histoire (10:4), en sciences de l’éducation (2:1), en ethnologie (1:0) et en philosophie (3 :1).

Visée internationale : beaucoup d’articles en anglais

Une grande majorité des candidats et candidates (plus de 90 pour cent) sont actuellement engagé·e·s temporairement, en tant qu’assistant·e·s, dans des positions de post-doc, comme doctorant·e·s ou autres. Un tiers des candidatures provient des hautes écoles de Suisse romande, ce qui est une légère surreprésentation par rapport aux régions linguistiques de la Suisse (graphique 2). En outre, une visée internationale de la recherche est clairement observée : presque deux tiers des articles soumis sont rédigés en anglais (66) (graphique 3). Le tiers restant comprend des articles en allemand (17), en français (13) ou encore en italien (2).

Les candidatures augmentent – mais le niveau de « l’année record » 2019 n’est pas atteint

Au cours des prochains mois, les candidatures seront examinées par un jury de 10 expert·e·s dans un processus d’évaluation à plusieurs étapes. La remise des prix aura lieu fin mai, lors de l’Assemblée annuelle de l’ASSH à Berne. Depuis 2019, le Prix Relève est décerné en trois catégories : or, argent et bronze. Cette adaptation est une réaction à l’augmentation des candidatures (graphique 4).

Le Prix Relève a été fondé à l’occasion du 50e anniversaire de l’ASSH en 1996. Il s’adresse aux chercheuses et chercheurs suisses ou œuvrant en Suisse de maximum 38 ans et est doté d’un montant global de 18 000.- francs.

Prix Relève 2020 : les lauréat·e·s