Aperçu

Détails

Le Prix Marcel Benoist 2021 – et un peu de statistique

Heinz Nauer, wissenschaftlicher Redaktor | Christina Graf, Kommunikation

Le prestigieux prix scientifique 2021 sera décerné à un chercheur ou une chercheuse en sciences humaines ou sociales.

Le Prix Marcel Benoist est le plus ancien prix scientifique de Suisse. Il est décerné depuis 1920 aux scientifiques dont les travaux s’avèrent « utiles à l’humanité ». En 2021, les candidatures sont ouvertes pour des réalisations exceptionnelles en matière de recherche dans les sciences humaines et sociales. Guy Parmelin, président de la Fondation Marcel Benoist, souligne dans l’annonce du prix la contribution essentielle des sciences humaines et sociales pour relever les défis sociétaux actuels : « L’année de la pandémie de coronavirus nous a une nouvelle fois montré la nécessité d’appréhender les crises selon une approche holistique ».

Les candidatures peuvent être soumises ici jusqu’au 15 avril 2021. Sont éligibles tous les chercheurs et chercheuses qui vivent en Suisse et qui travaillent au moins à 50 % dans un institut de recherche suisse. Les candidatures pour soi-même sont exclues. Le Fonds national suisse (FNS) évalue les candidatures sur mandat de la Fondation Marcel Benoist.

Pendant longtemps, le Prix Marcel Benoist, doté de 250 000 francs, a été axé sur les sciences exactes. Ce n’est que depuis 1997 qu’il est également ouvert aux chercheuses et chercheurs en sciences humaines et sociales (Tab. 1).

Tab. 1 : Lauréats du Prix Marcel Benoist en sciences humaines et sociales jusqu’à présent

Année Lauréat Domaine de recherche
2018 Lars-Erik Cederman Recherche sur les conflits
2008 Ernst Fehr Économie
2005 Othmar Keel Histoire des religions
2001 Ruedi Imbach Histoire de la philosophie
1999 Jörg Paul Müller / Luzius Wildhaber Droit

 

Expansion vers les sciences humaines et sociales depuis les années 1990

Le domaine des prix scientifiques, autrefois largement confiné à la médecine et aux sciences naturelles et techniques, s’est élargi au cours des deux ou trois dernières décennies. Un coup d’œil sur le paysage des prix de recherche le montre : ainsi, par exemple, le Prix Latsis, doté de 100 000 francs, – que le FNS décerne chaque année sur mandat de la Fondation Latsis, basée à Genève, à des chercheurs et chercheuses de moins de 40 ans pour des travaux en recherche fondamentale de qualité exceptionnelle –, a été décerné sept fois en sciences humaines ou sociales depuis le début du millénaire, huit fois dans le domaine des sciences naturelles et six fois dans le domaine de la biologie/médecine.

Lors du « EU Contest for Young Scientists » (Eucys), traditionnellement dominé par les sciences techniques, un thème issu des sciences sociales a été primé pour la première fois parmi les projets suisses en 2014 (Camill Eric Oberhausser, « Moral Attitudes – Differences between Women and Men »). Cependant, les thématiques des sciences exactes comme l’intelligence artificielle ou les nanotechnologies restent les plus populaires parmi les jeunes chercheuses et chercheurs nommés par Science et jeunesse pour le concours international.

L’ouverture des prix aux sciences humaines et sociales à partir des années 1990 se reflète également dans l’évolution des courbes de tendances des trois grands domaines de recherche dans les Prix Benoist, Latsis et Eucys (candidatures suisses) (cf. graphique 1).

Diversification des prix scientifique suisses

Dans un passé récent, divers prix explicitement ou entre autres destinés aux sciences humaines et sociales ou qui récompensent le transfert et la communication de connaissances ont vu le jour en Suisse :

  • le Prix de la Relève de l’ASSH récompensant un article scientifique exceptionnel, décerné chaque année depuis 1996, et depuis 2019 développé en trois sous-prix, doté d’un total de 18 000 francs ;
  • le Prix Cogito de la Fondation Cogito pour des projets de rapprochement entre les sciences naturelles et les sciences humaines, bisannuel depuis 2002, doté de 50 000 francs ;
  • le Prix Optimus Agora du FNS pour un dialogue réussi entre science et société, annuel depuis 2018, prix sous forme de formation continue en communication scientifique.

La répartition des prix scientifiques entre les différents domaines et disciplines des sciences humaines et sociales n’est pas homogène. Une évaluation des quatre prix mentionnés ci-dessus – Marcel Benoist, Latsis, Prix de la Relève de l’ASSH et projets suisses à Eucys – depuis 1995 montre que les historiens et historiennes ont reçu le plus de prix, suivis par les chercheurs et chercheuses en économie, en droit et en sciences politiques.

Tab. 2 : Répartition des Prix Marcel-Benoist, Latsis et Eucys (projets suisses) en sciences humaines et sociales ainsi que des Prix de la Relève de l’ASSH par discipline (par ordre décroissant), 1995–2020

Discipline

Répartition des prix
Histoire et histoire de l’art

13

Sciences économiques et droit

7

Sciences politiques

6

Littérature et sciences du langage

5

Ethnologie et sciences des religions

5

Psychologie

4

Philosophie et éthique

3

Théologie et sciences de l’Antiquité

3

Études de l’art, études théâtrales et musicologie

3

Sociologie

2