Détails

Next Generation et Third Space : nouveaux profils de carrière dans le système scientifique

akademische Karriere

Le docteur en sociologie, qui coordonne un projet de recherche, la diplômée en gestion d’entreprise titulaire d’un MBA, qui met sur pied une Graduate School, la psychologue, qui est responsable du contrôle de la qualité des examens : toutes ces personnes assument des tâches de médiation dans un continuum entre les pôles de la recherche et de l’administration. Depuis une dizaine d’années, le terme de « third space » s’est imposé pour désigner cet entre-deux universitaire. En Suisse, jusqu’à présent, l’importance de ce troisième espace n’a fait l’objet de discussion que dans une mesure limitée.

La nouvelle étude de l’ASSH « Next Generation und Third Space : neue Karriereprofile im Wissenschaftssystem » tente de rendre cet objet saisissable. Des professeures et professeurs des sciences humaines et sociales évaluent la pratique et la demande des profils du troisième espace ; sur un plan quantitatif, le rapport fournit une estimation de l’étendue des postes du domaine du « third space » existants actuellement dans le système scientifique.

Les auteures Sabina Schmidlin, Eva Bühlmann et Fitore Muharremi, qui ont mené l’étude sur mandat de l’ASSH, arrivent aux conclusions suivantes :

  • Le « third space » existe depuis longtemps. Plus d’un poste sur six dans les hautes écoles suisses est un poste de « third space » mesuré en équivalent plein temps.
  • Le besoin en postes relevant du « third space » va continuer à augmenter, mais avec des exigences croissantes, qu’un doctorat seul ne pourra satisfaire.
  • Une terminologie diffuse réduit le profilage d’un groupe de personnel distinct.
  • Les postes dans le « third space » ne sont souvent pas considérés comme un parcours académique de valeur, mais sont associés à l’idée d’une carrière académique manquée.
  • La proportion de femmes dans le « third space » est d’environ 70 %. Il y a un risque que cette voie soit considérée comme un refuge pour les femmes ayant des responsabilités familiales.

Schmidlin, Sabina, Eva Bühlmann und Fitore Muharremi (2020): Next Generation und Third Space: neue Karriereprofile im Wissenschaftssystem. Studie im Auftrag der Schweizerischen Akademie der Geistes- und Sozialwissenschaften (Swiss Academies Reports 15,3).