Aperçu
Schweizerische Akademie der Geistes- und Sozialwissenschaften

Newsletter

L’alpinisme et les processions de la Semaine sainte à Mendrisio figurent désormais sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco

NewsletterCultures

L’alpinisme et les processions de la Semaine sainte à Mendrisio sont désormais inscrits sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’Unesco. Ces décisions ont été prises par le 14e Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel lors de sa réunion à Bogota des 11 et 12 décembre 2019.

La candidature multinationale de l’alpinisme a été soutenue par des alpinistes et des associations de guides de montagne de France, d’Italie et de Suisse. L’alpinisme y a été présenté comme une « pratique physique traditionnelle marquée par une culture et une sociabilité partagées », selon le communiqué de presse de la Confédération.

La candidature des processions de Mendrisio a été élaborée conjointement par l’Office fédéral de la culture et la Fondation Processioni Storiche di Mendrisio, avec le soutien des autorités communales de Mendrisio. Les processions racontent l’histoire de la Passion chaque année pendant la Semaine sainte, et sont accompagnées de tableaux lumineux et de lampions qui sont fabriqués selon une tradition vivante transmise de génération en génération. Un élément fondamental de la candidature était « la perpétuation de ce savoir-faire pictural, que ce soit pour la restauration d’objets centenaires ou la création de nouvelles œuvres », écrit la Confédération.

Le patrimoine culturel immatériel fait l’objet d’une plus grande attention

L’alpinisme et les processions de Mendrisio sont les cinquième et sixième pratiques du patrimoine culturel immatériel de la Suisse à être inscrites sur la liste tenue par l’Unesco depuis 2008 : elles font suite à la Fête des vignerons de Vevey (2016), au carnaval de Bâle (2017), à la gestion du danger d’avalanche (2018, avec l’Autriche) et à l'art de la construction en pierre sèche (2018, avec sept autres pays). D’autres candidatures, telles que l’horlogerie ou la typographie suisse sont actuellement en cours de traitement ou en préparation. 

En Suisse, le patrimoine culturel immatériel fait l’objet, depuis quelques années, d’une attention croissante dans le cadre de la politique du patrimoine culturel et auprès du grand public : les traditions, les coutumes et les techniques artisanales, les connaissances et les pratiques en rapport avec la nature ou les arts du spectacle tels que la musique, la danse et le théâtre attirent un large public lors de manifestations publiques (voir la publication « Les multiples facettes du patrimoine ») et doivent être inscrites dans la loi dans un avenir proche (voir Message culture pour les années 2021-2024).