Aperçu

Ageing Society

À la fin de l’année 2015, environ 35% de la population résidant de manière permanente en Suisse avait entre 40 et 64 ans et 18% plus de 65 ans. La pointe de la pyramide des âges (65 ans et plus) va s'élargir très rapidement au cours des prochaines années. Le vieillissement démographique appelle de ce fait des modifications dans de nombreux domaines de la vie :

  • le domaine de la santé
  • le système d’assurance sociale
  • les soins et la prise en charge
  • l’habitat
  • le marché du travail
  • la mobilité
  • la recherche

Pour y parvenir, la coopération entre science, pratique et politique est essentielle.

a+ Swiss Platform Ageing Society

Par le biais de la "a+ Swiss Platform Ageing Society", les Académies suisses des sciences souhaitent faciliter l'échange permanent entre tous les acteurs de l'évolution démographique. L'objectif est de promouvoir la coopération entre la recherche et la pratique, de lancer des projets communs et d'établir des liens entre les initiatives internationales et nationales. La «Stratégie et plan d'action mondiaux sur le vieillissement et la santé» de l’OMS sert de cadre de référence.

La plateforme a été créée et est coordonnée par l’ASSH. A ce jour, le projet a réuni une soixantaine de partenaires. Ils se réunissent au moins deux fois par an pour échanger leurs points de vue et discuter d'actions communes.

a+ Swiss Platform Ageing Society

Global Strategy and Action Plan on Ageing and Health

Action for ageing. A toolkit for organizing innovative events on the World report on ageing and health

Environnements favorables aux personnes âgées

La stratégie de l’OMS (« Global Strategy and Action Plan on Ageing and Health », 2016-2020) définit les environnements favorables aux aînés comme condition importante pour leur qualité de vie. Nous nous trouvons actuellement au début du « Decade of Healthy Ageing » (2020-2030) – une réflexion autour de cette thématique en Suisse est donc de mise.

Les environnements sont-ils favorables aux aînés dans les communes suisses ?

Nous voulions savoir quelle importance les communes suisses accordent aux environnements favorables aux personnes âgées. Une étude récemment publiée sous mandat de la « a+ Swiss Platform Ageing Society » démontre que les communes suisses prennent bel et bien en compte les besoins de cette catégorie de la population. Les tâches essentielles telles que les soins et l’accompagnement, l’intégration sociale et la participation sociétale sont au premier plan. Un besoin d’action particulier a été identifié pour les domaines suivants : habitat, transports publics et mobilité.

Communiqué de presse et principaux résultats

Les environnements favorables aux aînés sont bénéfiques pour tout le monde

Les environnements favorables aux personnes âgées correspondent aux besoins de toujours plus de personnes. Des facteurs tels que l’accessibilité des transports publics, des zones de rencontres ainsi que des environnements accessibles aux personnes à mobilité réduite sont avantageux pour toute la population. Par exemple, les jeunes sont souvent dépendants des transports publics, et les environnements accessibles aux personnes à mobilité réduite profitent également aux familles avec poussettes. Une commune ou une ville qui prête attention à ces aspects gagne en attractivité. En outre, promouvoir l’autonomie des aînés permet de baisser les coûts de la santé. Des mesures simples, par exemple une durée plus longue du feu vert aux passages piétons, peuvent être réalisées avec un budget restreint.

Lieux particulièrement favorables aux aînés (« Best Practice »)

Suisse alémanique: Lyss (BE)

Romandie: Chavannes-près-Renens (VD)

Tessin: Cadenazzo (TI)