Symposium 2021

S A V O I R – P O U V O I R – A G I R

Symposium de la Société Suisse de Philosophie

Lugano, 27-29.08.2021

La relation entre les trois concepts de «connaissance», de «pouvoir» et d’«action» peut s’articuler de différentes manières : la philosophie n’a jamais cessé de s’interroger sur l’interdépendance de ces trois notions. Née avec l’intention de donner une cohérence à l’instance de la connaissance, en affirmant sa valeur intrinsèque, la philosophie a toujours essayé, depuis l’Antiquité, de se penser aussi par rapport à la praxis comprise à la fois dans une dimension individuelle et sociale. Quel est le rôle de la pensée philosophique dans la définition et l’orientation de l’action éthique et politique ? Quel rôle joue-t-elle dans la vie concrète de chaque individu, dans l’orientation de sa conduite quotidienne, dans la fondation de son «mode de vie» ?

La relation entre «savoir», «pouvoir» et «agir» concerne de nombreux domaines de la vie sociale et de l’existence individuelle, ainsi que diverses disciplines. Pensons, par exemple, aux contextes politique, sanitaire et éducatif : Quels savoirs sont au service du pouvoir ? Quel est le point de rencontre, dans la pratique clinique, entre le «devoir de faire savoir» et le «droit de ne pas vouloir savoir» ? Comment enseigner à «agir» et à «être capable d’agir» ?

Dans tous ces domaines, la philosophie peut accompagner une réflexion précise sur le concept de «savoir» sous ses différentes formes (connaissance théorique et connaissance pratique, connaissance universelle et connaissance du particulier, connaissance rationnelle et connaissance sensible), sur le concept de «pouvoir» comme capacité d’agir et de produire des effets ou comme autorité et domination, sur le concept d’«action» dans ses multiples implications, en premier lieu celle de la responsabilité envers soi-même et envers autrui.

Le congrès vise, grâce à la médiation des outils propres à la philosophie, à mettre en dialogue des points de vue différents sur ces trois concepts qui, à travers l’histoire et les courants de pensée, ont été compris, déclinés et mis en relation de multiples façons – et cela pour mieux éclairer le présent.