Aperçu
Schweizerische Akademie der Geistes- und Sozialwissenschaften

Détails

«Transitions du secondaire au tertiaire. Perméabilité formelle et utilisation efficace des parcours de formation»

23.05.2019, 09:15 - 16:45
Collège St-Michel , Rue St-Pierre-Canisius 10, Freiburg/Fribourg
Akademien der Wissenschaften Schweiz

Lors du colloque, l’ASSH examinera la question de savoir quels facteurs personnels, culturels et structurels favorisent ou entravent l'utilisation des offres de formation.

Le système de formation suisse se caractérise par sa grande perméabilité. De nombreux chemins mènent à un diplôme d'études supérieures. Environ 45% des Suisses sont titulaires d'un diplôme d’une haute école ou d'une formation professionnelle supérieure. Pourtant, seulement 21% choisissent la voie directe passant par le gymnase. La maturité professionnelle joue un rôle important. Toutefois, la proportion de personnes au bénéfice d’une telle maturité est encore inférieure aux attentes. Les données sur les tendances salariales, le chômage et l'immigration laissent penser que la demande de travailleurs qualifiés du secteur tertiaire augmente et continuera d'augmenter. Afin de mieux répondre à la demande du marché du travail, il convient d'encourager davantage de jeunes et de jeunes adultes à entreprendre une formation au niveau tertiaire.

Lors du colloque, l’ASSH examinera la question de savoir quels facteurs personnels, culturels et structurels favorisent ou entravent l'utilisation des offres de formation. Diverses statistiques et études sur la formation serviront de base. L'objectif est de déterminer les leviers et les charnières qui pourraient être utilisés dans la politique de la formation afin de motiver davantage de personnes pour une formation tertiaire.
 

Intervenant-e-s

Antonio Loprieno, Präsident der Akademien des Wissenschaften Schweiz

Jacques Babel, Responsable "Perspectives de la formation et analyses longitudinales", Office fédéral de la statistique Suisse (OFS)

Bettina Dausien, Professorin am Institut für Bildungswissenschaft, Universität Wien

Markus Diem, Leiter Studienberatung, Universität Basel

Thomas Meyer, Ko-Projektleitung TREE-Studie, Institut für Soziologie, Universität Bern

Rami Mouad, Service de la recherche en éducation (SRED), Canton de Genève

Christian Imdorf, Associate Professor, Departement of Sociology and Political Science, Norwegian University of Science and Technology (NTNU)

Irene Kriesi, Co-Leiterin Forschungsschwerpunkt Steuerung der Berufsbildung, Eidgenössisches Hochschulinstitut für Berufsbildung (EHB)

Regula Julia Leemann, Leiterin Professur Bildungssoziologie, Fachhochschule Nordwestschweiz (FHNW)

Daniel Oesch, Professeur associé en sociologie au centre de recherche sur les parcours de vie et les inégalités, Université de Lausanne

Roland Reichenbach, Professor für Allgemeine Erziehungswissenschaft, Universität Zürich
 

Table Ronde

Chantal Andenmatten, Leiterin Koordinationsbereich Sekundarstufe II Allgemein- und Berufsbildung, Conférence suisse des directeurs cantonaux de l’instruction publique (CDIP)

Laurent Dutoit, Adjoint Enseignement / Responsable de l’unité Formation et études, Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO)

Katharina Maag Merki, Professorin für Theorie und Empirie schulischer Bildungsprozesse, Universität Zürich

Isabelle Mili, Professeur en sciences de l’éducation à l’Université de Genève, Présidente de la Société suisse pour la recherche en éducation (SSRE)

George Sheldon, Emeritus Forschungsstelle Arbeitsmarkt und Industrieökonomie, Universität Basel

Josef Widmer, Stellvertretender Staatssekretär, Staatssekretariat für Bildung, Forschung und Innovation (SBFI)
 

Modération

Sonja Engelage, Senior Researcher, Eidgenössisches Hochschulinstitut für Berufsbildung (EHB)