Rapport 2016

Composition 2015-16 de la Commission : David Bozzini (co-président), Anne Lavanchy (co-présidente), Gaëlle Aeby, Laura Afolter, Boris Boller, Giada de Coulon, Carolin Fischer, Arnaud Frauenfelder, Anahy Gajardo, Sybille Lustenberger, Laurence Ossipow, Julie Perrin, Alice Sala, Tobias Schwörer, Veronika Siegl, Valerio Simoni, Julien Vuilleumier, Andreas Von Kaenel, Barbara Waldis, Isabelle Zinn.

Changements dans la commission
La commission de rédaction a accueilli Carolin Fischer (maps, Neuchâtel), Veronika Siegl (Uni Bern) et David Ger- ber (Sociologie, Uni Genève). Mesdames Fischer et Siegl ont pour l’instant rejoint l’équipe de « recherches en cours ». David Gerber efectue désormais le travail d’édition du journal. Il participe également à la présence de Tsantsa sur les réseaux sociaux avec notre webmaster Julien Vuilleumier. La commission a pris congé de Roger Bergrich tandis que Clotilde Wuthrich s’est temporairement retirée pour terminer sa thèse. Parution Le numéro Tsantsa 21/2016 a paru à la mi-septembre. Il ofre un dossier de huit articles et d’une introduction bilingue autour du thème de l’espace public dans les villes contem- poraines pour y traiter d’enjeux relatifs notamment aux questions de cohabitation et de marginalisation. Ce dossier composé d’articles en français, en allemand et en anglais a été dirigé par Annamaria Colombo, Giada de Coulon et Monika Litscher que nous remercions vivement. Le dossier est suivi de deux Essais en anthropologie visuelle et de cinq Recherches en cours ainsi que de cinq comptes-rendus. Ce numéro renoue aussi avec la publication d’un entretien qui a été mené avec le célèbre anthropologue James Ferguson, de passage à Berne. A ce titre, nous souhaitons inviter les membres de notre association à nous proposer de telles contributions. Le numéro inaugure également une nouvelle trilogie de couvertures que notre graphiste a préparée sur le thème des normes pour jouer ainsi sur un objet cher à la fois aux anthropologues et aux graphistes. Les couvertures donnent à voir ainsi des normes sociales en relation avec le thème du dossier qu’elles présentent typographiquement sous une forme déconstruite. Les mots de la couverture (symbolisant les normes) peuvent être lus quand la couverture est ouverte, ce qui renvoie à la distance qu’il est nécessaire de prendre pour comprendre les règles sociales. Le site du journal a subi quelques modifcations mineures dans sa structure mais il s’est surtout enrichi des archives des 5 numéros publiés entre 2008 et 2004. Notre webmaster continue le travail de mise en ligne de nos archives. Les nu- méros 1 à 8 seront progressivement disponibles dans nos ar- chives. Comme le veut notre politique d’accès diféré, le nu- méro 20 publié en 2015 est devenu accessible en ligne pour tous au moment de la parution du numéro 21. Pour l’instant, le numéro actuel est disponible en ligne uniquement aux membres de la sse-seg qui reçoivent un nom d’utilisateur et un mot de passe par courrier. Tsantsa est désormais également présent sur les réseaux sociaux (Facebook et Twiter) pour relayer des informa- tions sur la revue, rester en contact avec les contributeurs et difuser plus largement nos appels à contributions. Nous invitons les membres de l’association à rejoindre ces plate- formes et participer avec nous à la difusion de nos informa- tions et de celles que nous relayons.


Préparation de Tsantsa 21/2010
Parallèlement à l’édition du numéro 21, la Commission a travaillé sur le numéro 22 qui paraîtra à la fn du printemps 2017. Le dossier en préparation est consacré aux thèmes de l’incertitude et de la construction du futur. Il est dirigé par Valérie Hänsch et Lena Kroeker de l’Université de Bayreuth ainsi que par Silke Oldenburg de l’Université de Bâle.


Numéros futurs
Suite à l’appel à dossier lancé en septembre 2015, nous avons sélectionné le dossier pour le numéro 22 et en même temps, nous avons proposé à Carine Plancke (Rohampton University, uk) & Valerio Simoni (Graduate Institute, Genève) de travailler sur le dossier du numéro 23 qui paraîtra en 2018. Nous venons de recevoir une trentaine de propositions d’articles sur la thématique des afects et des émotions. Une sélection de ces propositions est imminente. Nous sommes ici en avance sur le calendrier habituel, étant donné que le thème du dossier avait été sélectionné l’an dernier déjà. Cet automne nous avons reçu une proposition spontanée de dossier que nous sommes en train d’évaluer. Cela montre que l’intérêt porté à notre journal augmente et que sa visi- bilité est sans aucun doute améliorée par notre site internet. A l’avenir, nous comptons également répondre à des propositions de dossiers déjà constitués qui feront l’objet d’une évaluation similaire à celle que nous faisons habituellement : les articles, et le dossier dans son ensemble, seront évalués par la commission, puis les articles seront envoyés à des relecteurs externes.
 

Réorganisation et optimisation du travail collectif
Depuis plusieurs années, le travail de la commission s’est transformé pour répondre aux nouvelles réalités du monde académique. Dernièrement, nous avons dû changer l’organisation du travail éditorial fnal qui se déroule durant le printemps et qui se termine avec la mise en page du journal. Afn d’éviter le plus possible les incohérences et les allers-retours qui prennent du temps nous avons décidé d’engager Monsieur David Gerber dans ce travail d’uniformisation. Compte tenu que de plus en plus de membres de notre commission efectuent leur travail à distance. Nous souhaitons reconsidérer la manière dont nous nous organisons durant l’année autour de nos réunions à Berne. Il est prévu que nous fassions prochainement un bilan collectif de notre fonctionnement afn de penser de nouveaux changements dans le fonctionnement de la commission. Pour la commission : David Bozzini et Anne Lavanchy, rédacteurs en chef.