Présidence

La composition de la présidence de la SSMOCI est votée pour un an sur proposition de l'Assemblée générale ou du comité. Actuellement, ce sont trois co-présidents et une vice-présidente qui dirigent la société: 

Shirin Naef 

Dr. Shirin Naef est anthropologue et travaille principalement dans le domaine interdisciplinaire entre le droit, la religion et l'éthique, avec un accent particulier sur le domaine culturel persanophone. Elle a étudié le théâtre et l'anglais à Téhéran et de 2002 à 2008 l'anthropologie, les études islamiques et la linguistique à l'Université de Berne, en Suisse. De 2009 à 2012, elle a été boursière DFG et membre du Research Training Group Bioethics au International Center for Ethics in Science (IZEW) de l'Université de Tübingen. En 2017, Shirin Naef a reçu sa thèse de doctorat "Kinship, Law and Religion: An Anthropological Study of Assisted Reproductive Technologies in Iran" à la Faculté de philosophie de l'Université de Zurich. Dr. Les recherches de Naef se concentrent sur l'anthropologie et la sociologie du droit, la religion, la bioéthique, la médecine de la reproduction, la parenté, la philanthropie, la moralité et l'économie, la jurisprudence chiite (fiqh), l'Iran, l'Allemagne, la Suisse et le droit et la théologie dans une perspective comparative. Depuis octobre 2018, Dr. Shirin Naef Fellow au Käte Hamburger Kolleg "Law as Culture" et travaille sur sa deuxième monographie sur le droit, la religion et la philanthropie en Iran.

Emanuel Schaeublin 

Emanuel Schaeublin a étudié l'arabe à Genève et a fait son doctorat en anthropologie sociale à l'Université d'Oxford. Ses recherches se concentrent sur la gestion de l'argent, des biens et de la pauvreté dans la tradition islamique et sont basées sur des recherches ethnographiques sur le terrain dans la ville palestinienne de Naplouse. Il enseigne des séminaires sur l'éthique, l'islam, le Moyen-Orient et les méthodes ethnographiques à l'Université de Zurich. Il travaille également dans le domaine de la médiation et de la consolidation de la paix avec le gouvernement suisse et l'Institut fédéral suisse de technologie (ETH Zurich). Il parle couramment l'arabe et a vécu au Yémen, en Palestine, en Égypte et en Syrie. En 2018, lui et d'autres chercheurs de l'Université de Zurich ont organisé le No Country for Anthropologists? Recherche ethnographique organisée dans le Moyen-Orient contemporain. Dernière publication: Islam in Face-to-Face Interaction: Direct Zakat Giving in Nablus (Palestine).

Victor Willi 

Victor J. Willi a obtenu son doctorat (DPhil) en histoire de l'Université d'Oxford en 2015 et son MA en histoire, études islamiques et économie de l'Université de Zurich en 2006. Il parle couramment l'anglais, l'allemand, l'arabe et le français et possède plus de 20 ans d'expérience professionnelle et universitaire dans divers pays du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord, y compris des recherches sur le terrain en Égypte, au Liban, aux Émirats Arabes Unis et en Turquie. Il travaille actuellement au Forum Economique Mondial, ou il est responsable des relations avec divers gouvernements de la région, notamment le Qatar, la Libye, la Tunisie, l'Algérie et le Soudan. Auparavant, il a reçu un Master of Global Leadership de la même organisation. Il possède de nombreuses années d'expérience dans l'enseignement et a reçu plusieurs bourses de recherche à temps plein. Son livre The Fourth Ordeal: A History of the Society of the Muslim Brothers in Egypt (1968-2018) sera publié par Cambridge University Press en janvier 2021. Plus d'informations sont disponibles sur www.victorjwilli.com.

Sophie Glutz von Blotzheim 

Sophie Glutz von Blotzheim a étudié l'arabe à l'Université de Genève avec une spécialisation en linguistique générale, littérature comparée, Mésopotamie, assyrienne et sumérienne. Elle a vécu en Écosse pendant un an (1999-2000) et un an en Syrie (2009-2010) et parle couramment l'allemand, le français, l'anglais, l'arabe (dialecte arabe et syrien), l'italien et l'espagnol. Depuis plus de quinze ans, elle se passionne pour la langue arabe sous toutes ses formes: grammaire de la langue standard, littérature, phénomènes d'usage, formes de dialecte, etc. Depuis 2007, elle enseigne l'arabe aux étudiants de première et deuxième années de l'Université de Genève. Depuis 2014, elle est responsable de la publication du bulletin SGMOIK, publié deux fois par an.