Rapport 2015

Composition 2014-15 de la Commission : David Bozzini (co-président), Anne Lavanchy (co-présiden- te), Gaëlle Aeby, Laura Affolter, Marc-Antoine Berthod, Boris Boller, Suzanne Chappaz-Wirthner, Giada de Coulon, Arnaud Frauenfelder, Anahy Gajardo, Sybille Lustenberger, Francis Mobio, Laurence Ossipow, Julie Perrin, Ursula Regehr, Alice Sala, Tobias Schwörer, Valerio Simoni, Andreas Von Kaenel, Julien Vuilleumier, Barbara Waldis, Saskia Walentowitz, Isabelle Zinn.

Changements dans la commission
La commission de rédaction a accueilli Anahy Gajardo et Sybille Lustenberger. Il a par ailleurs pris congé de plusieurs embres : Saskia Walentowitz et Ursula Regehr, qui terminent en coordonnant le numéro anniversaire Tsantsa 20/2015 avec Frederick Keck (Musée du Quai Branly, Paris). En juin, le départ de Marc-Antoine Berthod et Suzanne Chappaz a été marqué par une petite fête visant à les remercier pour leur intense activité au sein de la revue; Suzanne Chappaz faisait partie des membres fondateurs de Tsantsa et a donc suivi la revue et ses péripéties et soubresauts depuis 20 ans. Nous les remercions encore une fois chaleureusement pour leur engagement et leurs précieuses contributions.

Pour continuer à fonctionner, Tsantsa a besoin de nouveaux membres. Nous appelons les intéressé.e.s à nous contacter. Nous avons tout particulièrement besoin de membres germanophones.

Parution
Le numéro anniversaire Tsantsa 20/2015 a paru fin octobre. Son arrivée en version papier dans les boîtes aux lettres a coïncidé avec la mise en activité du site tsantsa.ch, qui est opérationnel. Comme convenu, les archives sont mainte- nant en libre accès. L’accès au dernier numéro est réservé aux membres de la sse, il sera mis en accès libre à la parution du suivant. A l’instar du numéro anniversaire Tsantsa 10/2005 (couverture blanche), Tsantsa 20/2015 a une couverture dont le graphisme, assuré par Reto Cotting (Macmac) sort de la trilogie. La couverture est noire mat, avec en relief des petites figures humaines, animales et végétales, en référence à la thématique du numéro : L’anthropologie et le tournant ontologique. Ce très beau numéro compte notamment des contributions en anglais de figures centrales de l’anthropo- logie contemporaine, comme Bruno Latour et Albert Piette. En tout, le dossier est constitué par neuf articles en français, anglais et allemand, avec un joli panachage de contributions nationales et internationales, qui thématisent et précisent l’importance du tournant ontologique pour la discipline. Le numéro 20 est complété par deux essais en anthropologie visuelle, un article libre sur G. Devereux, cinq contributions pour la rubrique « recherches en cours », une rubrique né- crologique consacrée à Hugo Huber, et six compte-rendus. Au vu des sérieuses difficultés rencontrées dans la coordination de ce numéro avec les responsables du dossier, la présidence de la revue a élaboré une « Charte » à l’intention des futurs responsables. Ce document mentionne les principales échéances et rappelle les devoirs de la responsabilité éditoriale d’un dossier (recherche de sponsors, respect des échéances…), en soulignant qu’en cas de difficultés, la présidence de Tsantsa se réserve de prendre les décisions adéquate dans l’intérêt de la revue. La Charte sera envoyée aux responsables des futurs dossiers qui devront la retourner signée en signe d’engagement.

Mise en activité du site
L’année 2015 marque non seulement les 20 ans de la revue, mais aussi la mise en activité du site sur lequel la Commission a travaillé depuis trois ans maintenant, en collaboration avec les graphistes de Macmac. Cela a nécessité un grand travail d’archivage, obtention des droits (textes et illustrations) pour publication online de tous les auteurs de contributions passées, la création d’un site web, la nu- mérisation des archives, etc. C’est donc un bel aboutisse- ment qui rend visible plusieurs années de travail intense et conséquent, qui a été mené parallèlement à la parution des numéros sous forme papier et a donc sollicité de manière soutenue l’ensemble de la Commission.

Préparation de Tsantsa 21/2016
Parallèlement à l’édition du numéro 20, la Commission a travaillé sur le numéro 21, dont le dossier est consacré aux marginalités (direction : Giada de Coulon, Annemarie Colombo Wiget et Monika Litschert). Il a aussi sélectionné la thématique de Tsantsa 22.

Numéros futurs
Suite à l’appel à dossier lancé en septembre, nous n’avons reçus pas moins de 8 propositions dont plusieurs très bonnes. Le choix a été difficile, et nous avons fini par en retenir deux :

  • Le dossier de Tsantsa 22/2017 sera consacré à « Uncertain futures », sous la responsabilité de Silke Oldenburg, (Basel), Valerie Hänsch (Bayreuth) & Lena Kroeker (Bayreuth)
  • Le dossier de Tsantsa 23/2018 sera consacré à « Affects », sous la direction de Carine Plancke (Rohampton University, UK) & Valerio Simoni (Graduate Institute, Genève.

Réorganisation et optimisation du travail collectif
Le travail au sein de la Commission doit prendre en compte les changements structurels liés aux trajectoires aca- démiques, et les pressions obligeant les doctorant.e.s et post-doctorant.e.s à passer plusieurs années à l’étranger. La collaboration en est modifiée, avec des départs plus ou moins longs et des mises en veilleuse de membres actives et actifs, ce qui oblige à redéfinir régulièrement les fonctions et manières de faire dans les rubriques. Un autre aspect qui est touché par la multiplication et l’internationalisation des tâches est le processus éditorial, qui sera externalisé dès le numéro 21/2016, et confié à David Greber (sociologue ayant une grande expérience de l’édition, notamment en tant que collaborateur de Seismo). Pour la commission : David Bozzini et Anne Lavanchy, rédacteurs en chef.